Témoignages Adultes

« Dans les années 1990, alors que j'étais étudiant, ma vie a « basculé » ! Des douleurs à l'estomac, des diarrhées .... m'ont compliqué la vie. Je me rendais en cours en ayant peur de devoir quitter l'amphithéatre à tout moment pour me rendre aux toilettes. Dans toutes mes sorties mon objectif premier était de repérer où étaient les WC. Imaginez mon angoisse lorsque je découvrais qu'il n'y en avait pas !!! Je limitais mes sorties ....même les invitations chez des amis car je redoutais les plats culinaires qu'on allait me proposer, j'avais peur d'avoir une crise, d'être pris de gonflements etc... Je pensais être stressé ! Au bout de 1 an et demi je suis allé voir un gastro-entérologue. Et me voilà parti dans une incroyable aventure que notre science moderne adore : examens ( 3 coloscopies passées en l'espace de 7 ans et qui diagnostiquaient des ulcérations et pour les dernières l'intestion était »bien » !!!) , des traitements divers ( petits , gros, moyens cachets et je ne parle pas de la couleur...) qui faisaient « effet » quelque temps et puis retour de mon « malaise ». Tout ceci menait ma vie vers des hauts et des bas. Je reprenais espoir et puis je retombais dans un certain fatalisme de la vie en commençant même à imaginer le pire. Nul besoin de dire que je devenais dépressif, je me coupais de mes amis, restais de plus en plus isolé car tout ceci me fatigait, m'épuisait physiquement et moralement ! Seule ma famille proche se rendait compte de la détresse dans laquelle je m'enfonçais.

Alors un autre voyage a commencé, celui de trouver espoir dans diverses sources : des magnétiseurs , des traitements homéopathiques etc... Je m'auto-médicamentais aussi de mon côté pour me permettre de mener un minimum de vie sociale !!! Mais avec quelle souffrance !

J'en étais rendu au point d'imaginer des conséquences tragiques ( cancer du colon etc...) lorsque j'ai rencontré Charles Edouard Delepoulle, 10 ans après le début de la « chute ». Il faut avouer que j'y suis allé la première fois sans grande conviction car j'avais été si souvent déçu ! J'ai aimé son discours et j'ai commencé un long chemin qui devait me permettre de mieux comprendre mon corps, d'être à l'écoute de celui-ci et surtout chose incroyable et que je n'aurais pas imaginer: reprendre confiance en moi ce qui a fait naître aujourd'hui tout simplement un autre homme (ce sont les membres de ma famille et mes collègues qui m'en ont fait prendre conscience). Ce bien être retrouvé m'a permis d'arriver à un stade où je ne prends plus aucun traitement. Je n'ai plus peur de m'affirmer, je me suis débarassé de cette peur quotidienne d'avoir une crise, je ne suis plus tourné vers le passé mais vers l'avenir, une envie folle d'avancer....et tout ceci m'a permis de franchir des étapes que je n'imaginais pas possible étant donné l'état physique et psychologique dans lequel j'étais, comme me marier et avoir deux magnifiques enfants !

En pensant à Charles Edouard Delepoulle quelques mots clés me viennent de suite en tête : « renaissance », « écoute-communication », « liberté » ! Il a été la première personne à écouter, comprendre et surtout m'expliquer les « choses » de façon claire et compréhensible ! Il m'a conduit sur ce chemin qui m'a redonné une certaine liberté et qui a abouti à la naissance d'un nouvel homme!

Je ne peux que vous encourager à pratiquer le Bio Crânial System. Ma vie en a été transformée !

S.A.

C' est à quinze ans que j'ai commencée à travailler, d'abord deux mois dans une conserverie où en soulevant une charge une violente douleur et un craquement au niveau des cervicales m'ont fait très mal, puis je suis rentrée dans un atelier de couture et quand je piquais à la machine on aurait dit qu'on m'enfonçait des pointes dans la nuque.

A vingt deux ans, au sixième mois de ma grossesse, on m'annonçait la mort de mon bébé, et j'accouchais deux mois après, porter son enfant en sachant qu'il est mort pendant deux mois, c'est l'enfer, c'est un calvaire de tous les instants. Sans aucun suivi psychologique pour m'aider, rien.

Je ne vivais plus je survivais, comment peut-on vivre après un tel traumatisme ?

Les années ont passées avec cette fragilité à fleur de peau, cette santé en dent de scie.

Puis Papa est décédé à 62 ans, et je m'enfonçais de plus en plus dans ce gouffre.

Je sombrais dans la dépression, antidépresseurs, somnifères, décontractant, enfin tout un panaché de couleur dans mon pilulier.

J'étais suivie par un psychiatre, j'avais besoin d'allée le voir, pour moi c'est une main tendue qui me rassurait dans ma détresse et ma douleur.

Puis le mal au dos s'est sournoisement imposé, mon généraliste a commencé par des séances chez le kinésithérapeute ( j'ai fais environ 160 séances). Ensuite pendant quelques années je suis allée chez l'ostéopathe, qui par moment me manipulait tous les huit où quinze jours sans résultat, il n'y avait rien aux radios ni au scanner.

Juste d'importantes contractures musculaires qui me bloquaient la colonne, je n'en pouvais plus.

Parfois je portais une minerve où une ceinture lombaire pour travailler, conduire, faire un peu de ménage, même couchée j'avais très mal.

J'ai fais une centaine de séances de Balnéothérapie, chacune suivie d'une séance de kinésithérapeute.

Mon généraliste ostéopathe m'a envoyé deux années de suite à l'école du dos d'Aix les Bains, pour trois semaines, mais comme avant ses deux séjours, j'avais subie une intervention chirurgicale je n'étais pas fraiche, je ne pouvais pas suivre tous les soins tellement j'étais mal.

Au cours de mon dernier séjour, l'hypertension est venue se greffée, à la dépression et à mon mal de dos.

J'ai perdu mon emploi, à cause de mes arrêts de travail prolongés, cela faisait 21 ans que j'y étais. Après quatre année de chômage, je suis maintenant en invalidité jusqu'à la retraite.

En septembre 2003 mon frère de cinquante ans est décédé brusquement....... je suis anéantie, et m'enfonce encore dans ce gouffre sans fond.


Puis en décembre 2003, l'espoir !..... j'entends parler de Mr Delepoulle, ses beaux parents sont voisins avec mes parents.

Dés ma première séance il me dit que se sera très long, j'y vais tous les mois et demi environ, les premières années après chaque rendez-vous, les réactions sont très fortes, mais Mr Delepoulle anticipait il me disait « ne vous inquiétez pas si vous avez mal là où là » et quand je lisais ma liste de tout mon ressentis entre les deux visites, avec un sourire Mr Delepoulle m'expliquait d'une façon très simple le pourquoi et le comment de tous ces malaises.

Il m'expliquait aussi que chaque séance m' apporte une couche de bien-être, si bien que ce gouffre dans lequel je m'étais ancrée se comble, je me sens de mieux en mieux.

Fini l'ostéopathe qui me manipule, fini le kinésithérapeute, fini le psychiatre et voilà un an et demi que je ne prend plus de cachets, il me reste juste une gélule par jour pour mon hypertension, et je n'ai plus de douleurs dans le dos.

Et voilà maintenant six ans passés que Mr Delepoulle me suit, et nous continuons car il y a encore pas mal à faire.

Je me rend compte qu'aussi bien du côté physique que psychique j'ai fait un énorme pas en avant, ( malgré deux mois dans l'année qui sont toujours difficile à passer, blessure indélébile).

Autrement je me sens libérée de ce carcan, j'aborde les problèmes différemment, j'ose dire « non » ou donner mon avis, je revis !....

Voici mon parcours avant et maintenant avec Mr Delepoulle et sa méthode Bio Cranial Système, et c'est plein d'espoir !.....


Mr Delepoulle, merci de tout cœur pour votre gentillesse et votre savoir faire qui soulage tellement et à bientôt .

J.C de Haute Savoie

Avant juin 2007, un parcours médical bien complexe : fibromyalgie et interventions chirurgicales assez lourdes. Mon organisme est bien affaibli, mon premier rendez-vous avec Charles se situe en juin 2007 et toutes les cinq semaines étalées sur plusieurs mois. Au départ des séances je prends une panoplie de médicaments.

De toutes les explications de Charles je mémorise une phrase : «  je vais vous faire aller très mal pour aller mieux ensuite ». En effet la première année les réactions, les sensations, la fatigue, le mal être partout dans mon organisme a été une véritable tempête. Je ne pensais pas traverser des périodes aussi difficiles. (Un vrai séisme organique).

J’ai sentie une légère accalmie des douleurs entre juin et septembre 2008. A la période hivernale les douleurs reprennent, avec cependant un peu plus de force physique et psychologique donc plus de résistance.

La deuxième année de traitement m’offre des période de récupération plus longues, les douleurs sont moins importantes, la stabilisation d’un mieux être, avec plus de tonus et d’énergie.

Tout n’est pas encore entré dans l’ordre mais depuis un an, le Meilleur : JE NE PRENDS PLUS D’ANTIDEPRESSEURS, NI D’ANTI DOULEURS, je ne détruis plus mon organisme, Charles me le reconstruit.

Je suis passée par des périodes vraiment difficiles :

· Le doute et l’incertitude quant aux réactions des séances et du travail de Charles (je ne pouvais pas accepter l’ampleur du bouleversement de tout mon organisme)

· L’inquiétude face aux réactions permanentes et diverses.

· La solitude de vivre seule mes problèmes, je ressens le besoin d’envoyer des emails à Charles pour tenir moralement. Mon entourage ne sais pas ce que je vis, je suis seule face à mes problèmes et je perds parfois mes repères, les réponses des emails me rassurent et j’en ai besoin.

Je persévère à revoir Charles tous les 2 mois : les réactions sont diverses,  différentes à chaque séances, ça me démolit et ça me reconstruit, c’est une certitude. Les séances et les explications claires de Charles me reboostent et me permettent d’avancer dans l’amélioration.

Le bilan à ce jour est le suivant :

· Je récupère plus rapidement au niveau de la fatigue.

· Les douleurs dorsales ne sont plus aussi intenses (accalmie plus longues)

· Une stabilisation sur l’ensemble de l’organisme malgré quelques troubles qui persistent encore.

Sur les 2 années passées, je vis une amélioration chaotique mais évidente. Même si les séances ne sont pas une partie de plaisir, je persévère et continuerai à voir Charles, je souhaite continuer à mieux vivre ….

A.R., Nantes

 

 

Il y a des périodes difficiles à vivre, et qui durent dans le temps (15 ans). Je pense qu'aujourd'hui, je peux dire que ma vie redevient normale. J'ai récupéré beaucoup d'énergie : un mois de septembre très chargé avec

beaucoup d'actvité physique que je n'aurais jamais  pu tenir il y a seulement 2 ans.

La santé est un cadeau très précieux que nous savourons au jour le jour, lorsque celle-ci revient habiter notre corps.

De tout mon parcours médical, j'ai vu des médecins: en médecine générale, en spécialiste, des séjours en centre anti-douleurs ( avec des produits nocifs en intra veineuse ), en magnétiseurs, naturopathe, etc .... Jamais,

je n'ai eu de résultats aussi probants que le traitement de CED.

2 ans de traitements et je sais que de l'amélioration il y en a encore à venir.J'ai entièrement confiance dans le traitement Bio Cranial Système.

A.R., Nantes ( Suite et fin )

" Charles,

J' ignore si vous vous souvenez de moi, mais il y a quelques années vous m'avez traité et vous avez changé ma vie! Ma mère m'a dit vous avoir retrouvé sur le net c'est pourquoi  je voulais aussi vous contacter pour vous remercier!

Joyeux Noel à vous et votre famille,

Amicalement  "

C.,Co-Down, NI.